30/11/2008

Salle 7

 

IMG_0043

 

91. Réflexion   huile sur toile 50/70 


 

IMG_0040

 

92.     huile sur toile 90/60

 

  


 

     IMG_0024
 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

93. Marie... un ange    huile sur toile 60/50  

 


 

IMG_0023

 

94. Les noces d'argent 

huile sur toile 50/70

 


 

IMG_0039

 

95. Il était une fois

huile sur toile 30/40

 


 

IMG_0025

 

96. Le mousquetaire

huile sur toile  40/50 


 

IMG_0019

 

97. Une ange

huile sur toile 40/50

 


 

IMG_0009

 

98. Un certain sourire 

huile sur toile 60/50

 


 

IMG_0018

 

99. A deux

huile sur toile  60/50

 


IMG_0020

 

100. La dentellière a déposé ses fuseaux

huile sur toile 40/60

 


 

IMG_0030

 

101. Raoul    huile sur toile  60/40

 

Morose !

Morose ?

" Bourru, chagrin, bizarre."

Morose et son antonyme, "gai".

Maussade !

Maussade ?

"D'humeur chagrine, hargneux."

Chagrin ?

"Triste, mélancolique. De mauvaise humeur."


Bourru peut-être ?

"Inégal, rude. D'une humeur brusque et chagrine."


Un camaïeu se dessine.


 

 

IMG_0075

 

102. Rosa, rosa, rosam     huile sur toile  40/60

 


 

IMG_0071

 

103. Les fiancés     huile sur toile 90/60

 


 

IMG_0021

 

104. Perdue dans ses pensées    huile sur toile  40/50

 


 

IMG_0028

 

105. Autoportrait    huile sur toile  60/90

Suis-je belle, papa ?

Belle ? Suis-je, suis-je belle ?

Mon beau miroir, suis-je, suis-je belle ?

Elle se sent belle quand l'homme qu'elle aime la regarde.

Quand il la touche, son corps est beau comme créé par des mains aimantes.

Suis-je belle Papa ?

Je sens bon Papa ?

 

Un besoin à jamais inassouvi, une quête implacablement répétitive, la même question qui malgré sa vanité est posée sans fin. L'appel, la bouche béante.

Suis-je belle, Papa ?

 

Inéluctablement sans réponse.

Un deuil obligé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14:41 Écrit par Julie dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

J'aime surtout "Suis-je belle papa?" et le regard (trans)lucide de "il était une fois".
Quant aux "noces" de la salle 4, elles ont pris de l'éclat...
Bien amicalement,
Eric

Écrit par : PIRARD Eric | 01/12/2008

Tes toiles m'interpellent toujours autant depuis le temps que je les regarde. J'adore. Il faudra que tu me tires le portrait un de ces jours!

Écrit par : Daniel | 16/12/2008

Les commentaires sont fermés.